Parlons commerce

Expérience client


Réalité virtuelle, réalité augmentée, réalité mixte… Quels usages pour un retailer ?

Publié en mai 2017

Les technologies se suivent… et se ressemblent. Réalité mixte, réalité virtuelle, réalité augmentée… Comment faire la distinction ? Laquelle choisir pour réinventer l’expérience en magasin ? Car ce n’est pas qu’une question de vocabulaire : il s’agit réellement de différencier des expériences utilisateurs. Explications.

realite-virtuelleLa réalité virtuelle, comme outil d’aide à la vente
Elle plonge l’utilisateur dans un monde virtuel modélisé en trois dimensions, dans lequel il est possible de se déplacer et d’interagir. Illustration avec The North Face qui, dans ses magasins coréens, simule le grand Nord. Comment ? En installant ses clients sur des traîneaux et en les habillant avec une parka The North Face et un casque Oculus Rift pour simuler une course en chiens de traîneau dans la neige. Une expérience forte qui vient appuyer le discours du vendeur.

La réalité augmentée, pour personnaliser l’expérience shopping

Il s’agit d’une technologie superposant des éléments virtuels (des images, des textes) à notre vision du monde réel. La réalité perçue est ainsi augmentée d’informations digitales. Nike teste actuellement cette innovation dans son flagship des Champs Elysées, avec un dispositif, pensé par SmartPixels. Celui-ci permet aux clients de placer le modèle de leur choix directement sur une borne, puis de le personnaliser selon leurs goûts, en réalité augmentée. Non seulement, cette technologie réinvente l’expérience shopping, mais en plus, elle permet au retailer de collecter des datas via les interactions des clients. Ce qui lui permettra, à terme, de déterminer les modèles et les combinaisons les plus populaires, afin d’optimiser ses stocks en fonction.

La réalité mixte : abolition des barrières entre virtuel et réel

Encore plus de prouesse technologique avec la réalité mixte qui combine immersion et holographie pour faire interagir le monde réel et l’univers virtuel. Par exemple, dans une concession automobile, le client, dotée de lunettes de réalité mixte, peut visualiser sa future voiture, la « manipuler », lui ajouter des options, changer la couleur en un clin d’œil… pour se faire un avis.

Histoire d’orienter vos investissements, sachez que Fjord, le studio de design et d’innovation d’Accenture Interactive, dans son rapport Fjord Trends 2017, prédit que la réalité mixte fera partie des huit tendances numériques qui devraient façonner la prochaine génération d’expériences.

Ce sujet vous intéresse ? Contactez-nous pour en discuter.

Cet article vous a plu ?
Inscrivez-vous à notre newsletter !

Encore plus d'informations à ce sujet ?