Parlons commerce

Expérience client


Réalité augmentée : une expérience client qui améliore le taux de conversion

Publié en novembre 2018

41 %* des consommateurs UK s’attendent à un accès à de la réalité augmentée en magasin.Et 69% des 18-24 ans seraient plus enclins à acheter des produits d’une  marque qui offrirait une expérience combinée d’intelligence artificielle et de réalité augmentée. C’est un plébiscite Outre-Manche que globalement, on peut généraliser. Google a également mené plusieurs études dont l’une affirme que 34% des utilisateurs de smartphones et de tablettes souhaitent vouloir essayer la réalité augmentée et 61% ont même déclaré qu’ils préféreraient faire leurs achats dans des magasins qui proposeraient cette nouvelle technologie.


Une expérience …

 

… qui transforme la manière d’acheter

 

Superposition de la réalité et d’éléments, combinaison du réel et du virtuel, la réalité augmentée enrichit ce que voit le spectateur en magasin. Typiquement, c’est Lacoste qui fait essayer virtuellement des chaussures. Ou Topshop qui installe des cabines d’essayage virtuelles qui permettent de tester (sur son “reflet” holographique) différents vêtements. Ou encore les supermarchés Wegmans qui utilisent la réalité augmentée pour guider leurs clients non voyants dans les rayons. Comment ? En leur offrant la possibilité de se connecter à un assistant personnel à distance.

 

… qui augmente les bénéfices pour le retailer

 

A la clé, deux principaux avantages. Tout d’abord, l’amélioration de l’expérience-client  : avec la réalité augmentée, le client devient acteur de son expérience d’achat. Donc cela suscite, de sa part, plus d’engagement envers le distributeur. Ensuite, le retailer constate bien souvent une augmentation du taux de conversion. Logique : la réalité augmentée tend à réduire l’incertitude lors de l’acte d’achat en aidant le shopper à se représenter le produit dans son contexte d’utilisation finale (ce qui réduit aussi, au passage, les taux de retours). Ce que confirme l’étude : 1/3 des consommateurs UK seraient plus enclins à acheter des produits après les avoir prévisualisé via la réalité augmentée. Les retailers y voient aussi un troisième intérêt, mais valable sur un plus long terme : toutes les actions que les consommateurs effectuent sur des supports de réalité augmentée peuvent être enregistrées. Autrement dit, de la data utile pour mieux cerner les préférences du client.

 

Avec la réalité augmentée, le client devient acteur de son expérience d’achat.

 

Mais la technologie évolue vite… et déjà, de plus en plus, on parle d’« Immersive Computing ». Cela signifie qu’avec un même support, l’utilisateur pourra choisir son niveau d’immersion, entre une expérience virtuelle complète et une réalité simplement augmentée. Un consom’macteur 5.0 ?


Digital Bridge, Septembre 2017, Augmented reality, changing the face of retail 


Ce sujet vous intéresse ? > Contactez-nous pour en discuter !

Retrouvez les autres articles sur notre blog > Parlons commerce

Télécharger notre Ebook > Quand le paiement devient un service

Télécharger notre Ebook > Le paiement au service de la relation client 

Télécharger notre Livre Blanc > Les facilités de paiements

Suivez-nous sur Twitter > Cofidis_Retail

Suivez-nous sur Linkedin > Cofidis Retail


Cet article vous a plu ?
Inscrivez-vous à notre newsletter !