Parlons commerce

Expérience client


Pouvoir d’achat : avec le paiement fractionné, zéro tracas !

Publié en septembre 2019

Le taux d’épargne des ménages français remonte depuis fin 2018, malgré les mesures annoncées pour soutenir le pouvoir d’achat. Aux commerçants de trouver des solutions pour inciter les Français à consommer. Le paiement fractionné fait partie de la panoplie de services qu’ils peuvent déployer pour provoquer l’acte d’achat. Explications.

 

Plus d’un Français sur deux (58 %) place le pouvoir d’achat en tête de ses préoccupations selon l’enquête réalisée fin août par Kantar-Onepoint. Par rapport à la précédente, menée en septembre 2018 – quelques semaines avant le déclenchement de la crise des gilets jaunes -, c’est une hausse de trois points. Et ce en dépit des mesures prises par l‘exécutif pour améliorer le pouvoir d’achat des français.

 

Plus d’un Français sur deux (58%) place le pouvoir d’achat en tête de ses préoccupations.

Il est vrai que l’ambiance n’est pas à la fête. Les variations de l’inflation ont sans nul doute influé sur le comportement des ménages. En période de remontée des prix, ceux-ci augmentent traditionnellement leur effort d’épargne, pour se prémunir de nouvelles hausses. Et la dernière flambée des prix du carburant a clairement cristallisé les inquiétudes des Français sur leur pouvoir d’achat. A cela, il convient d’ajouter un facteur structurel : la population française vieillit. En clair, plus on est âgé, moins on consomme moins et plus on épargne davantage. C’est le sacro saint principe de précaution ! Surtout que la réforme des retraites qui est en cours d’élaboration suscite beaucoup d’inquiétudes : bon nombre de français redoutent que leurs pensions soient rognées dans les prochaines années.

 

Le poids croissant des dépenses contraintes

L’Insee note aussi que certaines dépenses ont crû plus rapidement que d’autres : le logement mais également les frais bancaires et d’assurances (6 % du revenu disponible aujourd’hui), ainsi que les télécommunications. Sur la période comprise entre 1951 et 2017, l’Insee* relève ainsi que le poids des dépenses contraintes est passé de 12,4 % à près de 30 %. Ce qui amène les français à faire des arbitrages et à diminuer leurs achats dans l’habillement (c’est le poste budgétaire qui a le plus coûté ces dernières années), l’alimentation, l’ameublement, les articles ménagers, les loisirs et la culture.

Sur la période comprise en 1951 et 2017, l’Insee* relève ainsi que le poids des dépenses contraintes est passé de 12,4% à près de 30%

 

Les Français sont en mode fourmis

Pas étonnant dans ce contexte que les français préfèrent mettre de l’argent de côté. Leur taux d’épargne a progressé en 2018, pour atteindre 14 % du revenu disponible des ménages. Et 2019 reste sur ce même trend. Le livret A a même réalisé une collecte record au mois de juillet de 1,44 milliard d’euros (contre 880 millions en juillet de l’année précédente).

Et pourtant ! Tout ne va pas si mal ! Face au ralentissement de l’activité au sein de la zone euro, l’économie française fait de la résistance. Selon une deuxième estimation publiée par l’Insee, le produit intérieur brut (PIB) hexagonal a progressé de 0,3% entre avril et juin.

 

Le paiement fractionné : un must-have en matière de solution de paiement

Malgré ces statistiques le consommateur ne se sent pas rassuré. C’est la raison pour laquelle les retailers doivent lui offrir des solutions qui lui permettent de réaliser des achats sans grever son budget. Le paiement 3X ou 4 X via la carte bancaire se révèle être la solution idéale car il est un moyen de financement de courte durée, sans engagement… et qui permet au consommateur de mieux répartir ses dépenses. En résumé, c’est LE moyen pour stimuler le passage à l’acte d’achat. !

* Source : https://www.insee.fr/fr/statistiques/3614262

_________________________________________________________________________

Ce sujet vous intéresse ? > Contactez-nous pour en discuter !

Retrouvez les autres articles sur notre blog > Parlons commerce

Télécharger notre Ebook > Quand le paiement devient un service

Télécharger notre Ebook > Le paiement au service de la relation client 

Télécharger notre Livre Blanc > Les facilités de paiements

Suivez-nous sur Twitter > Cofidis_Retail

Suivez-nous sur Linkedin > Cofidis Retail

 

Cet article vous a plu ?
Inscrivez-vous à notre newsletter !

Encore plus d'informations à ce sujet ?