Parlons commerce

Expérience client


45% des 18-35 aiment pouvoir acheter sur les réseaux sociaux

Publié en novembre 2017

achat sur les réseaux sociaux

#Chiffreclé :

Les nouvelles générations exigent des modes de consommation et de paiement en phase avec leurs habitudes. Pour les jeunes, les réseaux sociaux remplacent le moteur de recherche comme porte d’entrée du Web. Dès lors, il devient logique que Facebook et consorts deviennent pour eux les nouveaux standards du commerce en ligne, comme le montre l’étude Opinion Way pour l’observatoire Havas / Paris Retail Week.

Facebook, un MODÈLE

Tout vient à point à qui sait attendre : Facebook incarne parfaitement cette maxime. Tandis qu’il y a quelques années, le social commerce dont Facebook était le fer de lance, peinait à trouver un public, la récente étude menée pour la Paris Retail Week montre qu’une partie des Français serait désormais prêt à franchir le pas. Le rapport relève que 45% des 18-35 ans aimeraient pouvoir acheter directement sur les réseaux sociaux. Sur l’ensemble de la population, ce chiffre tombe à 25%. A mettre en perspective avec une statistique issue de la dernière étude de Limonetik, qui indique que 29% des français pensent que le paiement via les réseaux sociaux sera indispensable dans le futur.

Une pratique démocratisée 

De plus en plus, l’expérience d’achat oblige les commerçants à opérer selon les modes shopping préférés des consommateurs. Le message est passé : les enseignes ont bien compris le glissement des habitudes d’achats des sites internet vers les réseaux sociaux. A l’image de Sephora qui, après avoir lancé des produits achetables sur Snapchat, a développé une solution qui permet à ses clients d’effectuer des achats sur messageries via Facebook Messenger ou WhatsApp.

Les boutons d’achat font aussi leur apparition : Pinterest a par exemple déployé son bouton achat mi 2016. Dans la foulée, Facebook a lancé sa marketplace et Instagram une expérimentation autour de vente de produits à partir de tags, les « shoppable tags », inspirés des  » buyable pins  » de Pinterest..

La référence ? Wechat pay. Avec 500 millions d’utilisateurs quotidiens, dont la moitié ont enregistré leur carte, le service chinois est l’écosystème de social paiement le plus abouti. C’est simple : on l’utilise pour payer partout, aussi bien online qu’en magasin.

 

 

achat sur les réseaux sociaux

Illustration : infographie Paris Retail Week


 

Retrouvez les autres articles sur notre blog > Parlons commerce

Cet article vous a plu ?
Inscrivez-vous à notre newsletter !