Parlons commerce

Performance commerciale


Pour Point S : le paiement fractionné devient un incontournable !

Publié en mai 2019

Tous les clignotants sont au vert pour Point S qui affiche un chiffre d’affaires de 470 M€ en 2018, pour un parc de 550 points de vente (4100 dans le monde). Pour autant, l’enseigne spécialisée dans les pneumatiques et l’entretien automobile continue d’accélérer dans les services. En partenariat avec Cofidis Retail, elle lance des solutions de facilités de paiements. Les explications de Carole Danecki, DAF de Point S.


 

Quelles sont les problématiques de parcours client chez Point S ?

Nous avons suivi les évolutions de nos consommateurs qui réclament plus de services. Exit le centre où les automobilistes se rendent par contrainte ! Nos établissements sont désormais des lieux de vie, avec une large offre de services, où les réparateurs font leur maximum pour répondre aux besoins des clients. L’idée étant de transformer les établissements en centres multiservices. Considéré comme l’une des étapes les plus critiques du parcours client, le paiement fait partie des sujets phares sur lesquels nous travaillons, notamment avec deux solutions innovantes qui ont vocation à faciliter la vie de nos clients et à simplifier leurs dépenses.

 

Quelles sont les nouveautés que vous proposez ?  

Nous avons décidé de lancer deux innovations au niveau du paiement, en partenariat avec Cofidis-retail. La première, baptisée Ozito, est une solution de paiement par CB en trois ou quatre fois sans frais pour un panier moyen compris entre 100 et 800 euros. Directement intégrée dans le TPE, cette facilité de paiement, en cours de déploiement, est très accessible. Au moment de l’introduction de sa carte dans le terminal de paiement, le client doit juste effectuer le choix du mode de paiement. C’est quasiment transparent pour lui. Il considère, à juste titre, cette solution comme un simple moyen de paiement. C’est en tout cas ce qui ressort des premiers tests, avec un taux d’acceptation optimal de 78%.

L’autre solution est l’offre Point S Conso. C’est un crédit qui sera proposé à partir de septembre, lorsque les réparations dépasseront un certain montant. Là encore, la démarche est fluide et prend moins de 5 minutes : le commerçant se connecte sur la plateforme Point S Conso, rentre les données clients et reçoit quasi instantanément l’accord de principe.

 

Comment réagit le réseau à ces deux nouveautés ?

Il est convaincu du bien-fondé de notre démarche. Pour preuve, un tiers de notre parc a déjà fait la demande pour intégrer Ozito. Tous les patrons de centres d’entretien auto Point S sont des chefs d’entreprises indépendants, qui sont également actionnaires de l’enseigne. Ils ont bien compris que ces solutions allaient dans leur intérêt, en boostant leur chiffre d’affaires et la fidélité client. Mais aussi, dans le cas de Point S Conso, en leur accordant une facilité de trésorerie : en effet, nos adhérents, grâce à ce crédit, touchent tout de suite de l’argent. Un avantage indéniable pour leur bilan !

 


 Ce sujet vous intéresse ? > Contactez-nous pour en discuter !

Retrouvez les autres articles sur notre blog > Parlons commerce

Télécharger notre Ebook > Quand le paiement devient un service

Télécharger notre Ebook > Le paiement au service de la relation client 

Télécharger notre Livre Blanc > Les facilités de paiements

Suivez-nous sur Twitter > Cofidis_Retail

Suivez-nous sur Linkedin > Cofidis Retail


 

Cet article vous a plu ?
Inscrivez-vous à notre newsletter !

Encore plus d'informations à ce sujet ?