Parlons commerce

Expérience client


Le magasin instagrammable, nouveau levier de l’expérience client

Publié en décembre 2019

A l’ère du digital et des réseaux sociaux, les magasins physiques évoluent et offrent de plus en plus des expériences différenciantes, visuelles et partageables. Ils repensent ainsi leurs espaces, leurs vitrines, leur agencement pour favoriser la viralité. Bienvenue dans l’ère du magasin « instagrammable* ».

 

Quel est le magasin le plus instagrammable ? En France, Sephora, peut-on lire dans l’étude menée par le cabinet Enov**. Après l’analyse de 2 millions de publications sur Instagram autour du « food » et du « shopping », l’enseigne fait partie de celles qui émergent le plus. Dit autrement, Sephora est l’un des retailers qui utilisent le plus ses points de vente dans sa stratégie d’influence sociale. Logique : Sephora est un précurseur du phygital et expérimente depuis un moment déjà son ‘Beauty Board’, conçu pour liker, taguer les produits utilisés et partager avec la communauté beauté de Sephora ».  Le but : travailler son image, développer sa notoriété et, in fine, augmenter le trafic dans ses boutiques.

 

Sephora

 

Des magasins conçus pour « la génération selfie »

D’autres enseignes s’illustrent, comme le dernier né des Monop’ parisiens (avenue Bugeaud) et son totem personnalisé, Undiz et son Crazy Labyrinthe ou encore le Printemps et son espace Le Market. Tous sont pensés pour les selfies. Le Market est l’espace qui se révèle le plus spectaculaire et le plus prédisposé pour être posté sur les réseaux sociaux. Ce corner rassemble une trentaine de marques de mode, repérées sur Instagram. Au centre, trônent des mannequins dont les vêtements sont sélectionnés par des influenceuses. Aussi, chaque marque est accompagnée de son hashtag. Enfin, les cabines d’essayage combinent confort et éclairage flatteur. Les accrocs du selfie apprécieront. Bref, tout est pensé dans les moindres détails pour séduire une clientèle branchée et connectée, jeune de préférence.

 

Le Market, au Printemps

 

Encore peu de story telling « magasin »

Mais peu de magasins encore adoptent cette philosophie. À cause, bien souvent, du coût. En effet, les réseaux physiques ont un budget de vente au mètre carré, donc la création d’un espace “non-vente“ signifie que le reste de l’étage doit fonctionner à un taux plus élevé : une équation économique qui n’est pas simple.

L’étude note ainsi que 25 % des posts citent une marque contre seulement 10 % citant des enseignes. Et lorsqu’on pose la question, seuls 11 % des instagrammeurs actifs déclarent poster des photos des magasins qui leur plaisent, alors que ce chiffre monte à 27 % pour des photos de restaurants ou d’hôtels. Ces derniers ont adopté les nouveaux codes des réseaux sociaux depuis bien longtemps, en proposant des espaces spécialement aménagés pour les photos souvenirs.

 

En revanche, dans les pays anglo-saxons, la tendance des magasins instagrammables est devenue la règle. Certaines enseignes comme celle de la marque de maquillage Winky Lux, font même payer l’entrée de leur magasin. Il en coûte ainsi 10 $ pour faire un shooting dans une des 7 salles de la boutique située à Los Angeles, spécialement conçues pour être photographiées : on y trouve des accessoires et des décors originaux et colorés. En cas d’achat, les 10 $ sont déduits de la facture. En monétisant l’entrée du point de vente, Winky Lux crée une exclusivité et transforme l’activité de shopping en une expérience unique.

 

Shooting photo chez Winky Lux

 

Le pop-up store, LE magasin instagrammable par excellence

L’opticien Krys l’a bien compris. Constatant que les 18-35 ans préfèrent acheter des lunettes de soleil dans les enseignes de mode, l’enseigne a conçu en mai dernier un espace éphémère conçu comme une exposition artistique. Le parcours proposait une succession de neuf installations immersives (une piscine remplie de cubes de mousse, une balançoire, des lunettes géantes…), réparties dans trois univers distincts… Le tout inspiré des tendances solaires de l’été et des collections de lunettes Krys, business oblige !

 

Espace Krys

 

 

*Magasin instagrammable : littéralement, un lieu, dont la beauté et l’originalité le rendent publiable sur Instagram.

** Enquête Enov réalisée online, du 17 au 25 avril 2019

 


Retrouvez les autres articles sur notre blog > Parlons commerce

Télécharger notre Ebook > Quand le paiement devient un service

Télécharger notre Ebook > Le paiement au service de la relation client 

Télécharger notre Livre Blanc > Les facilités de paiements

Suivez-nous sur Twitter > Cofidis_Retail

Suivez-nous sur Linkedin > Cofidis Retail

 

Cet article vous a plu ?
Inscrivez-vous à notre newsletter !

Encore plus d'informations à ce sujet ?