Parlons commerce

Expérience client


La collection capsule : véritable opportunité retail !

Publié en juin 2020

Marier exclusivité, éphémère et commerce… la collection capsule, c’est LE cocktail chic et gagnant du secteur de la mode et donc en toute logique du retail. D’ailleurs, toutes les marques y succombent un jour ou l’autre, pour le plus grand plaisir des fashionistas du monde entier. Un phénomène auquel le retail peut activement s’inclure en apportant une nouvelle expérience client.

 

La collection capsule, les conditions idéales du succès

Dans le secteur du retail, la collection capsule n’est certes pas une nouveauté. Toutefois, elle a su créer un code spécifique au sein des mécaniques de collection bien à part. En effet, la collection capsule offre, entre autres avantages, de pouvoir se jouer des marronniers que sont les soldes et autres animations. L’exemple le plus probant reste à ce jour, cette collaboration exceptionnelle entre 2 mondes cousins éloignés : le luxe et l’industrie vestimentaire. Au premier les strass et les pièces confectionnées en Haute-Couture et au second une puissance en termes de distribution. C’est ainsi qu’en novembre 2004 (le 12 précisément), l’icône de la mode Karl Lagerfield lance avec H&M, une collection « Karl Lagerfeld pour H&M ». Recourir au terme de tsunami serait un euphémisme pour décrire la situation dans la vingtaine de pays commercialisant cette collaboration. Les 30 différentes pièces sont parties en deux temps, trois mouvements. Une réussite qui a lancé une dynamique renouvelée depuis chaque année. Des collaborations prestigieuses ont eu lieu avec des guests dont le talent font l’unanimité. Parmi celles-ci, on peut citer Jimmy Choo (2009), Versace (2011), Isabel Marant (2013) ou Alexander Wang (2014). Depuis, on peut citer Kenzo (2016), Moschino (2018) et Sabyasachi, un designer indien pour une collaboration 2020 attendue.

 

Collaboration H&M et Moschino

 

 

La collection capsule, des opportunités réelles de vente

Depuis les collections capsules font partie de l’univers de la vente avec des collaborations prestigieuses et des associations placées sous le sceau du bon sens. De Williams Pharrel pour Adidas Originals ou de Mercedes associé à Tommy Hilfiger, cela constitue un booster de vente certain.

Certaines marques créent également des collections capsules uniques comme le « Je(u) » de la marque Sézane. Elle proposait alors des ensembles complets (vêtements et maroquinerie pour les grandes occasions. Un retour aux fondamentaux de la marque constituent aussi une opportunité de collection capsule. Ainsi pour leur deuxième collaboration, les marques LC 23 (Léo Colacicco) et Le Coq Sportif réinterprètent les vêtements emblématiques portés par Yannick Noah en 1988. De plus, l’accent est mis sur le « made in France ». La confection est ainsi réalisée dans les ateliers de Romilly-sur-Seine, le berceau de la marque.

 

Collaboration H&M et Versace

 

 

Le retail au service d’une meilleure expérience client

Les collections capsules connaissent un engouement plus que significatif. Et ce, d’autant plus, avec l’arrivée des influenceurs et influenceuses. Soyons objectifs, ils font la part belle des stratégies d’influence des marques sur Instagram et Snapchat (entre autres).

Le seul frein notable est le prix de ces collections, bien souvent supérieurs aux tarifs moyens de la marque. Reprenons l’exemple de « Karl Lagerfeld pour H&M ». Certaines pièces étaient alors commercialisées à des prix de 20 fois supérieurs à pièce équivalente en magasin. Or, la mentalité d’une fashionista est plutôt de s’offrir des « full set », ne serait-ce que par effet ostentatoire sur l’exclusivité. Ainsi, pour financer l’acquisition de collections capsules, des solutions spécifiques de crédit représentent une solution idéale à mettre en place.

On lève ainsi le frein à l’achat par une solution simple et rapide. Toutefois, lors de cet achat impulsif, dans le cadre du rethink retail, la simplification est à l’ordre du jour. En France, indétrônable carte bancaire doit proposer différentes solutions de paiement. Du 3x par CB en magasin comme sur internet aux nouvelles options de paiements (Alipay ou Wechat pay) pour des clientèles étrangères, l’ensemble des moyens de paiement concourent à une nouvelle expérience client.

 

 


Retrouvez les autres articles sur notre blog > Parlons commerce

Télécharger notre Ebook > Quand le paiement devient un service

Télécharger notre Ebook > Le paiement au service de la relation client 

Télécharger notre Livre Blanc > Les facilités de paiements

Suivez-nous sur Twitter > Cofidis_Retail

Suivez-nous sur Linkedin > Cofidis Retail

Cet article vous a plu ?
Inscrivez-vous à notre newsletter !

Encore plus d'informations à ce sujet ?