Parlons commerce

Performance commerciale


8 stratégies retail pour émerger face au e-commerce

Publié en avril 2018

stratégie retail

60 % des distributeurs internationaux ont réduit leur parc de magasins face à la concurrence des acteurs de l’e-commerce (étude* APT, société Mastercard, décembre 2017). Un exemple ? Celui du suédois H&M, qui a fermé 170 établissements l’an passé. En cause : principalement l’e-commerce. Dans un monde où les concurrents ne sont plus qu’à un clic, les enjeux des retailers évoluent. C’est la raison pour laquelle ils doivent adapter leurs stratégies.


Il est clair que la distribution traditionnelle est condamnée à muter pour se digitaliser, alors que les pure players investissent le monde physique. On pense à Amazon qui a récemment racheté l’enseigne Wholefood et ses 460 magasins. On pense aussi au géant chinois Alibaba qui investit plus de 2 milliards dans Sun Art Retail Group (490 magasins alimentaires en Chine). Les lignes bougent et les distributeurs doivent évoluer sous peine d’être disruptés sur leur marché.

 

RÉSULTATS DE L’ETUDE

 


 

→ 75% augmentent leurs investissements en ligne.

Dans cet ordre d’idée, on voit des enseignes qui se rapprochent de sites marchands pour se renforcer dans le numérique, comme dernièrement Monoprix avec Sarenza.

70 % des répondants ont déclaré avoir investi pour mieux former les employés.

Ces derniers ont à leur disposition de nouveaux outils, remplissent de nouvelles tâches…

60% augmentent leurs effectifs.

A l’heure de l’automatisation à tout crin, le personnel humain rassure et renforce la proximité avec le consommateur.

68 % ont élargi leur assortiment en magasin.

C’est une manière de répondre à l’inventaire infini proposé sur Internet. L’idée, derrière, est aussi de pousser une offre combinant produits, contenus, services. A la combinaison gagnante de la bonne offre, s’ajoute maintenant la nécessité de proposer du contenu personnalisé et des services innovants dans une approche omnicanale. Et cette offre de services évolue sans cesse grâce aux nouvelles technologies (data, réalité virtuelle, impression 3D, livraison express…).

80% créent des espaces de démonstrations en magasin ou prévoient de le faire dans les deux ou trois prochaines années.

Le point de vente devient un lieu d’expérience.

→ Selon le rapport, 39% des distributeurs adoptent l’expérience on line et off line en offrant des services de click-and-collect, tandis que 39% ont donné la possibilité à leurs clients de faire des achats en ligne en magasin.

L’omnicanal devient une priorité.

54% des personnes interrogées mettent en place des programmes de fidélisation afin d’approfondir leur connaissance client et 24% prévoient de le faire à l’avenir.

→ 44% baissent leurs prix et 12% prévoient de le faire dans les années à venir. L’étude relève par ailleurs que près des trois quarts (72 %) des distributeurs qui ont fermé des magasins mais qui ont mis en œuvre des réductions de prix ont ,réussi à renouer avec la croissance.


 

*Etude « Bricks-and-Mortar Retailers Fight Back: Winning Strategies to Compete withOnline-Only Players »
→  https://www2.predictivetechnologies.com/en-gb/retail/bricks-and-mortar-retailers-fight-back

 

 

 


Ce sujet vous intéresse ? > Contactez-nous pour en discuter !

Retrouvez les autres articles sur notre blog > Parlons commerce

Télécharger notre Ebook > Le paiement au service de la relation client 

Télécharger notre Livre Blanc > Les facilités de paiements

Suivez-nous sur Twitter > Cofidis_Retail

Suivez-nous sur Linkedin > Cofidis Retail


 

Cet article vous a plu ?
Inscrivez-vous à notre newsletter !