Parlons commerce

Expérience client


6 expériences de magasins sans caisse

Publié en septembre 2018

magasins sans caisse

L’attente en caisse impacte directement le chiffre d’affaires du commerçant : à charge pour lui de créer un parcours sans couture, qui ne fait plus perdre de temps au shopper.

Des États-Unis à l’Asie en passant par l’Europe, les distributeurs imaginent alors des parcours 100% autonomes dans des points de vente 100% automatisés. Tour d’horizon des magasins sans caisse les plus aboutis.


 « Just Walk Out », le slogan d’Amazon Go

Le géant de Seattle est le premier à avoir démocratisé le concept de magasins sans caisse. D’abord auprès de ses salariés, puis un an après, auprès du grand public. En août, il a inauguré son deuxième Amazon Go, toujours à Seattle. Exploitant à fond le concept de supérette de proximité, l’américain propose en plus, dans ce point de vente, des repas préparés. A part cela, rien ne change par rapport au précédent. La technologie reste rigoureusement identique : il y a des caméras qui suivent les faits et gestes des clients, des capteurs de poids sur les étagères qui détectent le prélèvement des articles et une appli mobile pour gérer le règlement.

A noter que le magasin ne fonctionne pas 24h24 : il est uniquement ouvert entre 7 heures et 19 heures.

 

 


X-Mart roule pour l’Asie

En Chine, on compterait déjà une vingtaine de X-Mart, les magasins 100% automatisés de JD.com. Également un en Indonésie, ouvert en août. Preuve que le concept séduit. Il est vrai que le résultat est bluffant : dans ses boutiques nouvelle génération, X-Mart propose une sélection de produits élargie, comprenant des produits de grande consommation et de beauté mais aussi des articles de mode et des vêtements. Ce qui signifie que les clients peuvent même essayer un jean en cabine et sortir du magasin en le portant, sans avoir à se rendre à un guichet unique.

 

 


Auchan Minute accélère le tempo en Chine

La filiale chinoise d’Auchan a créé son concept de magasin sans caisse qui se présente comme une simple box aménagée d’une vingtaine de m2 proposant environ 500 produits du quotidien. Le mode de fonctionnement est ultra simple : une caisse libre-service pour scanner les produits et son mobile pour s’identifier et payer. Selon Les Echos, il en existe déjà 270 dans l’Empire du Milieu, accessibles 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. Un développement ultra rapide qui s’explique par le partenariat noué entre l’enseigne nordiste et Hisense, spécialiste chinois du multimédia et de l’électroménager.

 

 


Xiao Maipu, adepte du libre service de proximité automatisé

 

Des caméras à l’intérieur jouent à la fois le rôle de gendarme et celui de détecteur de tendances : en effet, elles indiquent quels sont les produits les plus vendus, optimisant ainsi les approvisionnements. Chaque boutique s’étend sur 20 m2 et présente un assortiment de 600 articles, allant des vêtements de sport à l’épicerie en passant par quelques gadgets de haute technologie.

La technologie de reconnaissance faciale de Xiaomai permet aux consommateurs d’entrer et de sortir des magasins, tandis que les produits sont scannés puis payés via des applications pour smartphone.

 


Saturn Express, un prototype allemand

 

41%* des acheteurs européens ont privilégié un autre canal d’achat que la boutique à cause du temps d’attente en caisse. 38% d’entre eux déclarent qu’un temps d’attente supérieur à 5 minutes est trop long et 65% se disent prêts à acheter ailleurs pour éviter les longues files d’attente. Ces indicateurs chiffrés montrent bien à quel point il est crucial de réduire l’attente en caisse. Dans cette optique, le distributeur allemand d’électronique grand public Media Markt Saturn teste grandeur nature un magasin sans caisse en Autriche. Le principe est simple : téléchargement de l’appli dédiée avec enregistrement de ses informations de paiement et scan des QR codes des produits désirés. Ne reste plus, avant de sortir du point de vente, qu’à régler ses achats via l’application. Automatiquement, cette manipulation désactive l’antivol (sous la forme de puce RFID) des articles achetés.

 

 

41%* des acheteurs européens ont privilégié un autre canal d’achat que la boutique à cause du temps d’attente en caisse.

 


Scan.Pay.Go, le nouveau leitmotiv de Spar en Belgique

 

Quatre établissements Spar (groupe Colruyt) expérimentent actuellement le magasin sans caisse, avec un parcours client simplifié. Il suffit de télécharger sur son mobile l’app Scan.Pay.Go, d’y introduire son code client et de scanner ses articles avec. Une fois ses achats effectués, le client n’a plus qu’à les régler de manière dématérialisée. A l’issue de son paiement, il dispose sur son ticket de caisse numérique d’un code QR qui lui permet d’ouvrir la porte pour sortir du magasin.

 


 

La liste de ces magasins « intelligents » 100% automatisés ne cesse de s’allonger. A venir, un concurrent sérieux, en la présence de Kepler, le concept sans caisse du géant américain Walmart. Reste à savoir si les consommateurs vont suivre. En France, les Français se montrent perplexes à l’égard du paiement automatique sans passage en caisse. Seuls 34%** affirment que cette évolution pourrait leur plaire. A suivre…


*ÉTUDE RETAIL Adyen 2018 – Les nouvelles attentes des consommateurs européens
**Etude Comarch/ifop, 2018

 


Ce sujet vous intéresse ? > Contactez-nous pour en discuter !

Retrouvez les autres articles sur notre blog > Parlons commerce

Télécharger notre Ebook > Quand le paiement devient un service

Télécharger notre Ebook > Le paiement au service de la relation client 

Télécharger notre Livre Blanc > Les facilités de paiements

Suivez-nous sur Twitter Cofidis_Retail

Suivez-nous sur Linkedin > Cofidis Retail


 

Cet article vous a plu ?
Inscrivez-vous à notre newsletter !