webleads-tracker

Cofidis Retail

Performance Commerciale L’achat groupé, une seconde vie ?

  • Publié le  9 décembre 2016
  • Lecture  4 minutes
L’achat groupé, une seconde vie ?

L’achat groupé a connu son heure de gloire il y a quelques années, lorsque Groupon, le tenant du titre, a démocratisé le concept et ouvert la voie à de nombreux acteurs. Mais aujourd’hui, les leaders de ce service semblent en perte de vitesse, remettant ainsi en question l’efficacité du modèle économique. Alors l’achat groupé présente-t-il toujours un intérêt pour les retailers ? Voici quelques éléments de réponse.

Achat groupé, une success story

L’achat groupé présente de nombreux avantages. Pour les acheteurs, il permet de bénéficier de réductions tarifaires grâce au principe de la demande à plusieurs et donc d’augmenter le pouvoir d’achat. Et pour les commerçants, l’intérêt est bien sûr financier. Plus les acheteurs sont nombreux, plus ils génèrent du volume et plus il est facile pour l’enseigne d’atteindre ses objectifs commerciaux. Au début des années 2010, ce concept s’est beaucoup développé grâce à l’essor du web et des réseaux sociaux. Et des marques comme Groupon, Lookingo ou encore Smartprivé, séduites par le business model, se sont positionnées sur ce créneau.

Objectif de l’achat groupé, la fidélisation

Mais depuis, le modèle s’est quelque peu fissuré. En cause ? Des prestations au rabais ou la qualité qui n’aurait pas toujours été au rendez-vous, ce qui aurait donné le sentiment aux utilisateurs d’être parfois dupés sur la marchandise. Une crise de confiance se serait alors installée entre certaines enseignes et leurs clients. Qui plus est, des commerçants n’auraient pas saisi tout l’enjeu de l’achat de groupe qui consiste avant tout à fidéliser le client afin qu’il revienne pour profiter d’autres offres tout au long de l’année. Et pour maximiser leur flux et leurs gains, certains auraient minimisé leurs services. Dès lors, les sites d’achat groupés comme Groupons et consorts auraient dû raisonner les détaillants et surtout les alerter sur la qualité nécessaire de leur prestation. La pérennité du modèle économique était en jeu. Sans compter l’apparition d’une toute nouvelle concurrence avec notamment les coffrets-cadeaux et les bons d’achat Rosedeal proposés par Vente-privée.com. Autant de facteurs qui annonçaient la mort précipitée de l’achat groupé.

Quand l’économie de partage s’en mêle

Pour autant, depuis peu, de nouvelles enseignes ont investi le secteur, mais cette fois-ci avec une approche de « spécialistes ». Elles viennent notamment de l’agroalimentaire, du multimédia ou de l’énergie, comme c’est le cas de Sélectra, un site spécialisé dans l’achat groupé d’électricité et de gaz pour avoir le prix du gaz moins cher, du jamais vu dans la profession. D’autres sont même issues de l’économie de partage tel que Mon P’ti Voisinage. Ce site d’entre-aide destiné aux voisins vient d’annoncer le lancement d’un outil qui facilite l’achat groupé. Une initiative très novatrice puisque cette fois-ci la démarche est dans les mains des particuliers et non des professionnels. Le principe ? Profiter d’offres avantageuses des commerces de proximité en rassemblant sur une même opération plusieurs personnes du même quartier. « Notre mission est de favoriser l’acte de partage au quotidien, mais aussi de participer à la création de valeurs et de faire de vraies économies », explique Morgane Hémery, responsable marketing et communication du site. Plus récemment encore, de nouveaux acteurs ont fait leur apparition comme TGV Pop, un service de la SNCF qui permet aux usagers d’acheter des billets groupés pour bénéficier de prix réduits. Au contraire de Lookingo, Smartprivé ou Groupon, l’acheteur est ici placé au centre de la démarche. L’achat groupé n’est plus seulement un outil marketing développé pour permettre aux commerçants de gagner en visibilité. C’est avant tout une démarche tout autant collaborative que marketing qui pousse l’acheteur à être « un acteur pensant » et à choisir son mode de consommation pour gagner sur le prix. En revisitant l’achat groupé à travers des initiatives innovantes, les entreprises prouvent que ce modèle économique reste viable à condition toutefois de convaincre les consommateurs du bien-fondé de leur démarche !

Ce sujet vous intéresse ? Contactez-nous pour en discuter.

#ChiffreDeLaSemaine 📊 50% des #retailers équipés de dispositifs omnicanaux ont stabilisé leurs transactions durant la pandémie et ont ainsi pu préserver leur activité. #Etude @Adyen #Retail

Comment l'émergence des concept stores témoigne-t-elle de la transformation du #retail ? http://ow.ly/Q3TK50C6Opm via @Emarketing_fr #ConceptStore #DigitalMarketing

Le marché du bazar discount : chiffres clés, principaux acteurs, recettes qui fonctionnent, raisons du succès... vous saurez tout. http://ow.ly/QcG850C6OTu #BazarDiscount #Retail #ExpérienceClient

Load More...

Ressource

E-book | La Mode d'après Portrait robot de l'acheteur de mode premium en 2020

Newsletter

Restez informé des derniers dossiers.

Ces articles pourraient vous intéresser

Les ventes de vélos s’accélèrent

Toutes les conditions sont réunies pour développer la vente de vélos, notamment électriques, qui représente à l'heure…

3 angles d’attaque pour booster la relance du Retail

Après la crise sanitaire, la crise économique. Et si le pire restait venir ? 75 % des…

[Interview] Laurent-Richard Nony – Responsable Dpt Automotive Cofidis Retail

Les relations entre les distributeurs de véhicules de loisirs et les entreprises financières sont trop distantes…». C’est…

Cofidis Retail
Ressources
Ebook

Les moyens de paiement dématérialisés sont de plus en plus adoptés par les consommateurs, et avec eux les nouveaux avantages pour les commerçants apparaissent. Facilité, rapidité, simplicité… pourquoi ne pas utiliser le wallet comme support au moyen de paiement et à la carte de fidélité ?

Télécharger
Cofidis Retail
Goto Top