webleads-tracker

Cofidis Retail

Expérience Client Qui sont les Français qui souscrivent un crédit à la consommation ?

  • Publié le  23 avril 2018
  • Lecture  6 minutes
Qui sont les Français qui souscrivent un crédit à la consommation ?

Cofidis publie ce jour les résultats de l’enquête « Portrait-robot des emprunteurs », réalisée en partenariat avec l’institut CSA Research.


Alors que 27,2% des ménages détiennent un crédit à la consommation et que le nombre de nouveaux emprunteurs augmente (+2,9% en 20173 ), cette enquête donne des indications sur les caractéristiques des Français qui souscrivent un crédit à la consommation : quel est leur niveau de vie ? quels sont les traits de leur personnalité ? quel est leur rapport à l’argent et à la consommation ? comment envisagent-ils l’avenir ? pourquoi souscrivent-ils un crédit à la consommation ? combien empruntent-ils ? quels types de crédits privilégient-ils ? …

 

DÉCOUVREZ LES INFOGRAPHIES 

 

 

Le montant moyen d’un emprunt s’élève à 8585 euros, avec des différences entre :

– Les régions françaises. On observe en effet une France coupée en deux, avec des montants d’emprunt plus importants dans l’Ouest : Bretagne en tête (10787 euros en moyenne), suivie par la région Centre-Val-de-Loire (9769 euros) et la Normandie (9445 euros). A contrario, ce sont les habitants de la région PACA qui empruntent la somme la plus faible (7023 euros en moyenne).

– Les catégories d’âges : les moins de 35 ans empruntent 7918 euros en moyenne, les 35/49 ans 8842 euros en moyenne. Ce sont les 65 ans et plus qui empruntent la somme la plus importante : 9321 euros en moyenne.

– Les hommes et les femmes : les hommes empruntent des montants plus importants que les femmes (9390 euros vs 7973 euros en moyenne). Un tiers des hommes emprunte plus de 10.000 vs 24% des femmes et une femme sur 2 emprunte moins de 5000 euros vs. 40% des hommes.      

– Les CSP : les CSP+ empruntent des montants supérieurs aux CSP– (6475 euros vs 4813 euros en moyenne).

 

 

Les usages du crédit à la consommation ont évolué ces dernières années. Les emprunteurs ont aujourd’hui recours au crédit pour financer des projets de consommation durable et améliorer leur cadre de vie : pour un achat important comme une automobile ou une moto (43%), payer des travaux d’amélioration dans leur logement (23%), acheter un (des) bien(s) d’équipement de la maison (18%).

 

LES CINQ SOCIO-TYPES D’EMPRUNTEUR

 

Cette catégorie d’emprunteurs a un niveau de vie confortable. Ils souscrivent un crédit à la consommation avec un objectif précis : financer un projet important, comme l’achat d’une voiture (47%) ou des travaux d’amélioration dans le logement (22%), pour se faire plaisir. Ils contractent d’ailleurs en priorité un crédit affecté (50% vs 43% chez l’ensemble). Le crédit à la consommation leur permet de disposer d’une somme d’argent rapidement, tout en conservant leur épargne personnelle.

 

 

Cette catégorie d’emprunteurs a un niveau de vie moyen. Ils souscrivent un crédit à la consommation pour bénéficier d’un « coup de pouce » pour financer un projet important et fonctionnel (près de la moitié d’entre eux pour l’achat d’une voiture ; 47%) et mûrement réfléchi. Ils contractent d’ailleurs en priorité un crédit affecté (48% vs 43% chez l’ensemble) et sont très peu à souscrire un crédit renouvelable (19% vs 27% chez l’ensemble). Le crédit à la consommation leur permet de disposer d’une somme d’argent rapidement, parce qu’ils ne bénéficient pas de fonds propres suffisants pour réaliser ce projet important.

 

 

Cette catégorie d’emprunteurs a un niveau de vie faible (le revenu moyen du foyer est de 2565 euros). Leur situation financière est tendue : ils n’arrivent pas à mettre de l’argent de côté et ont du mal à boucler leurs fins de mois. Le crédit à la consommation leur permet de disposer d’une somme d’argent rapidement pour avoir une soupape financière et faire face aux imprévus. Par rapport à la moyenne des emprunteurs, ils sont plus nombreux un souscrire un crédit à la consommation pour payer une facture d’un montant exceptionnel (16% vs 12%), les dépenses de consommation courante (11% vs 8%) ou les impôts (7% vs 4%).

 

 

Cette catégorie d’emprunteurs a un niveau de vie moyen (le revenu moyen du foyer est de 3143 euros). Ce sont des consommateurs avertis qui aiment dépenser, pour eux mais aussi pour les autres, mais pas à n’importe quel prix. Ils sont à l’affut des bonnes affaires. Ils ont une utilisation décomplexée du crédit à la consommation, qui leur permet de disposer d’une somme d’argent rapidement pour bénéficier des bonnes affaires dont ils sont à l’affut. On observe d’ailleurs qu’ils sont plus nombreux que la moyenne des emprunteurs à souscrire un crédit pour un voyage (7% vs 4%), les soldes (6% vs 3%), la naissance d’un enfant (6% vs 1%)

 

 

Cette catégorie d’emprunteurs a un niveau de vie moyen. Ce sont des consommateurs qui aiment dépenser et apprécient le changement. Par rapport à la moyenne des emprunteurs, ils sont moins nombreux à souscrire un crédit à la consommation pour financer un projet important comme l’achat d’une voiture (29% vs 43%). En revanche, ils sont plus nombreux à souscrire un crédit pour l’achat d’un bien d’équipement de la maison (du type High Tech ; 24% vs 18%) ou faire face aux imprévus : payer une facture d’un montant exceptionnel (16% vs 12%), les dépenses de consommation courante (14% vs 8%) ou les impôts (10% vs 4%). Ils contractent en priorité un crédit renouvelable (46% vs 27% chez l’ensemble) et empruntent en moyenne 7242 euros. Ils souscrivent davantage de crédits que la moyenne des emprunteurs (31% ont 2 crédits ; 16% ont 3 crédits vs 9% de l’ensemble). Ce comportement peut présenter des risques, notamment sur la capacité à rembourser les différents crédits : près d’un quart d’entre eux (24%) déclarent rembourser leurs mensualités avec difficulté.


 

Nos autres études et communiqués de presse

 CLIQUEZ ICI

 


Ce sujet vous intéresse ? > Contactez-nous pour en discuter !

Retrouvez les autres articles sur notre blog > Parlons commerce

Télécharger notre Ebook > Le paiement au service de la relation client 

Télécharger notre Livre Blanc > Les facilités de paiements

Suivez-nous sur Twitter Cofidis_Retail

Suivez-nous sur Linkedin Cofidis Retail


 

#ChiffreDeLaSemaine 📊 50% des #retailers équipés de dispositifs omnicanaux ont stabilisé leurs transactions durant la pandémie et ont ainsi pu préserver leur activité. #Etude @Adyen #Retail

Comment l'émergence des concept stores témoigne-t-elle de la transformation du #retail ? http://ow.ly/Q3TK50C6Opm via @Emarketing_fr #ConceptStore #DigitalMarketing

Le marché du bazar discount : chiffres clés, principaux acteurs, recettes qui fonctionnent, raisons du succès... vous saurez tout. http://ow.ly/QcG850C6OTu #BazarDiscount #Retail #ExpérienceClient

Load More...

Ressource

E-book | La Mode d'après Portrait robot de l'acheteur de mode premium en 2020

Newsletter

Restez informé des derniers dossiers.

Ces articles pourraient vous intéresser

10 nouveaux services « tendance » dans le retail

En ce contexte de crise, les consommateurs n’ont eu d’autre choix que de changer leurs habitudes rapidement…

La location, une nouvelle manière de consommer la mode

Verdir le parc automobile, encore ancien à l’heure actuelle : c'est la feuille de route du gouvernement,…

Du social shopping pour stimuler les ventes

« La crise actuelle nous fait vivre et consommer davantage en ligne et cela va continuer« , a déclaré…

Cofidis Retail
Ressources
Ebook

Les moyens de paiement dématérialisés sont de plus en plus adoptés par les consommateurs, et avec eux les nouveaux avantages pour les commerçants apparaissent. Facilité, rapidité, simplicité… pourquoi ne pas utiliser le wallet comme support au moyen de paiement et à la carte de fidélité ?

Télécharger
Cofidis Retail
Goto Top