Cofidis Retail

Divers 10 innovations retail à suivre en 2022

  • Publié le  19 janvier 2022
  • Lecture  9 minutes
10 innovations retail à suivre en 2022

Vous cherchez à renouveler votre expérience de marque ? A susciter l’attention ? A gagner des parts de marché en vous démarquant par une expérience inédite ?

Cofidis a déniché pour vous des innovations retail, qui devraient vous inspirer pour améliorer votre ROX*, votre retour sur expérience. Démarrez la nouvelle année en adoptant de nouvelles résolutions en matière d’expérience-client !

Remplacer les vendeurs par des acteurs, comme chez House of Showfields

La théâtralisation du magasin poussée à l’extrême : voilà, en résumé, le concept de l’enseigne américaine House of Showfields, autoproclamée “le plus intéressant magasin au monde” qui accueille, non pas des clients mais des spectateurs. Ici, point de vendeurs, mais des acteurs-vendeurs qui viennent donner vie aux articles proposés par des marques triées sur le volet. Bienvenue dans le “retail théâtre” ! L’objectif ici est d’immerger les visiteurs dans des univers spécifiques et de leur faire vivre une expérience unique et participative. Le lieu est étonnant, “instagramable” à souhait et combine théâtre, parc d’attractions et magasin.

Proposer aux particuliers des corners en location comme chez Redress

On n’est jamais si bien servi que par soi-même. Appliquant cet adage à la lettre, le magasin Redress, aux Etats-Unis, propose aux particuliers de louer un corner à la semaine pour vendre leurs produits de seconde main. La réservation s’effectue en ligne. Ensuite, à la date convenue, le client apporte en boutique sa sélection d’articles et partage son annonce sur les réseaux sociaux. Moyennant 99 dollars la semaine, Redress invite ainsi chaque client à vendre 50 pièces de son choix (en bon état et repassées). La commission s’élève à 15 % sur chaque pièce vendue.

S’installer dans le Métaverse, comme Forever 21

Et si le client devenait le gérant de sa boutique favorite ? C’est l’expérience que propose l’enseigne de mode Forever 21 dans le métaverse. Le client pourra y décorer sa boutique, dresser les inventaires, installer les nouvelles collections… Bien sûr, il pourra aussi bénéficier du propre stock de sa boutique en y achetant virtuellement des vêtements pour son avatar. Le tout est bien entendu partageable sur les réseaux sociaux. Voilà un bon moyen pour les fans de se connecter avec leur communauté et de donner vie à leur propre vision de l’enseigne.

Mais le soufflet est vite retombé, car l’expérience graphique restait limitée. De plus, le système devenait lent quand trop d’internautes s’y connectaient au même moment. Bref, la technologie n’était pas encore au rendez-vous. A l’inverse d’aujourd’hui : les infrastructures numériques sont devenues très puissantes. De plus, le déploiement progressif de la 5G promet des débits inégalés, un sine qua non pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités des mondes virtuels. Enfin, le contexte a accéléré l’intérêt pour le monde virtuel. En effet, au cours de l’année écoulée, si la pandémie a empêché les interactions dans la vie réelle, elle a en revanche favorisé celles dans la vie numérique ! En parallèle, les jeux vidéo, avec leurs communautés engagées par les influenceurs et connectées, ont connu une croissance sans précédent. Tous les ingrédients étaient donc réunis pour donner naissance à un nouveau dispositif de vente, qui s’appuie sur les univers du gaming, promeut les influenceurs et propose une expérience d’achat qui mêle réel et virtuel.

Proposer une collection unique en vente automatisée comme Jacquemus

Jacquemus 24/24” : c’est le nom de la boutique éphémère ouverte en fin d’année à Paris par la marque de luxe Jacquemus. Avec sa devanture d’un rose pimpant, en accord avec la déclinaison de son nouveau it-bag et de sa collection Pink 2, le pop-up se présente sous la forme d’un distributeur automatique géant. C’est rose flashy, c’est tendance, c’est automatisé, c’est très “fun retail” ! Voilà qui pourrait donner des idées à d’autres marques de prêt-à-porter. Surtout dans ce contexte incertain, où nul ne peut prévoir si les magasins seront toujours ouverts dans les mois qui viennent ! D’autant que Jacquemus a réussi, grâce à l’ouverture très remarquée de son distributeur automatique, à s’afficher comme étant la marque française** suscitant le plus d’engagement sur son compte officiel Instagram. De quoi en inspirer plus d’un !

Lancer un site marchand dédié aux enfants, comme Camp

Nike l’a bien compris et se prépare à commercialiser ses baskets et ses vêtements de marque dans ces environnements virtuels. Dans cette optique, la marque a déposé fin octobre, des demandes pour pouvoir utiliser ses logos et slogans emblématiques sur des produits numériques dans des mondes et environnements virtuels.

Laisser sa progéniture faire des achats en ligne n’a rien de rassurant pour les parents. D’où la solution trouvée par le détaillant familial Camp : concevoir la première plate-forme de commerce électronique où les toutes jeunes générations peuvent faire leurs achats en ligne en toute sécurité. Son nom : Present Shop. Elle est spécifiquement destinée aux enfants âgés de 3 à 12 ans. Mais les parents sont aussi partie prenante bien évidemment. En pratique, ils doivent visiter le site et choisir l’occasion (pour un anniversaire par exemple), le budget, les informations d’expédition et de paiement. Les enfants reçoivent alors un code unique à usage unique pour entrer dans Present Shop et commencer leurs achats, avec le budget qui leur est alloué par leurs parents, sachant que ce budget est converti en « pièces » numériques. La mascotte de l’enseigne, Scout, les accompagne tout au long de l’expérience, ce qui fait que le “jeune” client peut facilement réaliser ses achats et ce, en toute sécurité.

Offrir un service d’échange de marchandises comme Bandi

L’appli d’échange de vêtements Bandi, mise sur le marché le 11 octobre dernier, est en train de faire un carton au Royaume-Uni. De plus en plus de consommateurs s’en servent en effet pour échanger leurs vêtements au lieu d’en acheter de nouveaux. Concrètement, Bandi met les utilisateurs en contact avec des personnes qui ont des goûts et une silhouette similaires à eux. Pour l’envoi, un “Bandi bag” réutilisable est à commander via l’application, respectant ainsi l’engagement durable de la marque. A l’heure où la seconde main est plébiscitée dans ce contexte où le pouvoir d’achat est de plus en plus contraint, ce service devrait logiquement continuer de monter en puissance.

Créer une expérience unique en magasin via WeChat, comme l’Oréal

Née en 2011 comme une application de messagerie, WeChat (21,1 millions*** de messages envoyés par minute en 2021) est devenue en quelques années la plateforme préférée des utilisateurs chinois. L’Oréal Paris, à Shanghai, a donc créé un mini-programme de marque, accessible via WeChat, pour mettre en œuvre sa stratégie O2O (Online to Offline). Grâce à WeChat, L’Oréal Paris dirige ainsi ses clients en ligne vers son nouveau flagship ouvert à Shanghai. Ceux-ci peuvent bénéficier de toutes sortes de fonctionnalités sans jamais quitter WeChat. Il suffit de scanner le QR code en magasin pour profiter d’activités comme se faire analyser le visage et recevoir une routine de soins personnalisée, regarder des influenceurs en direct, obtenir de l’information sur les produits, récupérer des échantillons de produits, participer à des expériences interactives comme faire du vélo “virtuellement” dans les rues de Paris, passer commande de produits… Grâce à WeChat, L’Oréal Paris crée une expérience-client inédite qui mélange la vraie vie et le digital. 

Vendre à prix coûtant sur abonnement comme Singular Society

Cette nouvelle marque du suédois H&M, Singular Society, propose un business model innovant basé sur l’abonnement. En pratique, le client dispose d’un crédit qui lui permet d’acquérir différents articles, à prix coûtant. Dans ce modèle, les produits sont proposés en tant que service aux membres, plutôt que comme source de revenus. L’abonnement “Base”, fixé à 9,5 euros par mois, permet au client de se procurer cinq articles par mois, tandis que l’abonnement “Plus” offre un maximum de 25 pièces moyennant 19,5 euros par mois. Singular Society propose principalement un assortiment soigneusement sélectionné de produits de haute qualité et fabriqués de manière responsable pour les essentiels de la maison et de la garde-robe. Lancée depuis quelques mois, Singular Society dispose d’une plateforme en ligne mais aussi d’un showroom-boutique installé à Stockholm.

Mélanger deux univers en un seul lieu, comme une librairie/cinéma à Taiyuan

En Chine, FAB Cinema a collaboré avec les librairies Zhongshuge pour concevoir un espace offrant aux visiteurs une expérience cinématographique innovante associée au confort d’une librairie. Un concept original qui parie sur le fait que le public qui consomme du cinéma est le même que celui qui achète des livres. D’où un design étonnant, qui mélange les deux univers, avec, en pièce centrale une bibliothèque géante faite de bois et de métal intégrant des étagères, des escaliers et des sièges, invitant ainsi les visiteurs à prendre un livre pour tuer le temps avant le film. En matière de décoration, le studio concepteur X+Living a largement utilisé des éléments liés au cinéma tels que le projecteur, le magnétoscope et le film. Un café ultra design est installé au fond de l’espace permettant aux clients de se détendre et de prendre une boisson sur place, toujours au milieu des livres. Le concept est vraiment étonnant. Effet Waou garanti !

Faire du test & Learn pour améliorer l’offre, comme chez The Latest

CLe concept-store Berlinois The Latest ne propose que des produits issus de pure players : il ne possède aucun stock, même si certains produits sont disponibles en magasin. Nous sommes ici en plein dans ce que l’on appelle le retail “expérimental” ! En fait, The Latest est un magasin test, qui propose des démonstrations et qui sert à évaluer les produits et recueillir les insights consommateurs. Cela permet d’améliorer la qualité des articles ou leur design, en fonction des goûts des consommateurs. Les fabricants louent l’espace moyennant une cotisation mensuelle et touchent 100 % des ventes réalisées, souvent via leur site.


*   Étude Retail Adyen 2020

** Étude Oxford Economics pour Checkout.com auprès de 5000 consommateurs et 1500 commerçants aux États-Unis, au Royaume-Uni, en France et en Allemagne. Rendue publique en juillet 2020.

Foire de Paris

Nous serons présents à la Foire de Paris 28 avril au 9 mai. C'est le plus grand salon de la maison d’Europe, Foire de Paris va vous faire vivre une expérience unique et festive.

[CONSEILS] 5 outils clés pour faciliter le travail des commerciaux

Tour d’horizon des meilleurs outils pour faciliter le quotidien de vos #équipescommerciales.🚀

Pour en savoir plus https://bit.ly/3l4TMPf @BlogModerateur

#Carrefour crée son propre réseau social grâce au Workplace de #Meta (#Facebook). 👇

https://www.actu-retail.fr/2022/05/17/les-employes-de-carrefour-ont-desormais-leur-propre-reseau-social/?_thumbnail_id=10670

[Social media manager] comment bien gérer les #réseauxsociaux de son entreprise
Voici▶ 10 conseils pour bien organiser sa journée Ces conseils vous permettront de gagner et optimiser votre temps. Découvrez les 🚀https://bit.ly/37IMaz6

Load More...

Ressource

E-book | La Mode d'après Portrait robot de l'acheteur de mode premium en 2020

Newsletter

Restez informé des derniers dossiers.

Ces articles pourraient vous intéresser

Commerce de demain : la rapidité devient un avantage concurrentiel

A l'ère de l'économie de l'impatience, les marques se réinvente et proposent des parcours-clients de plus en…

3 raisons de se mettre au headless commerce en 2022

Le headless commerce, la technologie qui soutient pleinement l'expérience client pour générer toujours plus de business.

L’authentification forte des paiements en ligne

Cofidis présente son enquête sur la sécurisation des paiements.

Cofidis Retail
Ressources
Ebook

Les moyens de paiement dématérialisés sont de plus en plus adoptés par les consommateurs, et avec eux les nouveaux avantages pour les commerçants apparaissent. Facilité, rapidité, simplicité… pourquoi ne pas utiliser le wallet comme support au moyen de paiement et à la carte de fidélité ?

Télécharger
Cofidis Retail
Goto Top