Cofidis Retail

Expérience Client Les français se projettent dans de nouveaux cadres de vie

  • Publié le  7 décembre 2020
  • Lecture  4 minutes
Les français se projettent dans de nouveaux cadres de vie

Tous à la maison !

C’est un peu le mot d’ordre du moment, entre confinement et reconfinement. Pas étonnant dans ces conditions que le secteur de la maison dans son ensemble sorte gagnant de cette crise.

En mars, 54 %* des français comptaient entreprendre des travaux de rénovation dans un avenir très proche. Un tiers précisait même avant la fin de l’année en cours. Certains voulaient profiter du confinement pour rafraîchir leur intérieur. D’autres, anticipant de fortes périodes de télétravail, voulaient s’aménager un bureau. D’autres, encore, voulaient carrément déménager vers des maisons qui leur correspondaient mieux.

Mais quelque soit le scénario, de nouveaux besoins émergent en matière d’aménagement de l’espace et deux secteurs en récoltent les fruits : le bricolage et le meuble. Le premier reste ainsi très dynamique depuis la fin du premier semestre : + 18 % en juillet et + 13 %** en août.

Illustration avec le réseau Mr. Bricolage, qui, sur le premier semestre, a réussi à générer une progression en valeur de + 4.5 %. Sa notoriété, son maillage magasin, son expérience client… mis bout à bout ont permis l’enseigne de performer.

Mr Bricolage

Son concurrent, Weldom n’est pas en reste. En termes de ventes, il a atteint le niveau 2019 dès la mi-juillet. Avec, dans un cas comme dans l’autre, un gros boom des ventes par internet. Le circuit a en effet recruté de nombreux clients pendant le confinement sur le mode de la livraison à domicile ou celui du drive. En témoigne l’évolution de l’audience des sites marchands comme Leroy Merlin par exemple, qui a totalisé entre 1.5 à 2 millions de vues par jour sur son site contre 1 million l’année dernière, devenant le 5ème site de e-commerce en France.

Même son de cloche du côté de la décoration : canapés, literies, cuisines… Ce secteur a le vent en poupe et enregistre une hausse de ses ventes de 14,8 %*** en juillet et de 13,7 % en août par rapport à l’année précédente. A tel point que certaines enseignes s’orientent vers un business encore plus centré déco comme Ikea qui vient d’ouvrir cet été des magasins spécifiques deco.

Ikea

Ajouter à cela aussi, comme dans le bricolage, le boom des ventes sur internet. Là encore, l’exemple d’Ikea est parlant : avant le confinement, ses ventes internet représentaient 10 % de son chiffre d’affaires, après, elles dépassaient les 15 %.

Autre particularité valable dans les deux univers, ce sont les produits milieu et haut de gamme qui sont les plus plébiscités. Comme ceux vendus au Bazar de l’Hôtel de Ville (BHV) à Paris, qui indique que depuis la fin du premier confinement le segment aménagement intérieur pèse pour 60 % de son chiffre d’affaires, contre 50 % un an plus tôt. Et le grand magasin prédit que la tendance devrait encore s’accentuer dans les prochains mois. Ce qui explique l’intérêt plus marqué des consommateurs pour les facilités de paiement.

On l’a vu, les dépenses liées à la maison figurent parmi les plus résistantes dans cette période de crise, pour autant, au final, les dépenses en équipement du logement devraient chuter de 6,5 % en 2020, prédisent les experts de Xerfi-Precepta. (Pour mémoire, les Français avaient dépensé en 2019 quelque 60 milliards d’euros pour l’équipement de leur logement, en 2019, un montant qui représentait moins de 5% de leur budget total). L’effet de rattrapage post-confinement pour les magasins de bricolage et d’ameublement-décoration ne compensera pas totalement cette année le recul des transactions dans l’immobilier de logement. Toutefois, à la faveur du mouvement de repli sur le foyer en cette période, combinée à la tendance du « do it yourself », Xerfi table sur une progression de 9 % de ce marché en 2021. Dressing, espace jardin, ou encore aménagements gain de place, nombreux sont les sujets qui vont continuer de passionner les français dans ce contexte de reconfinement… Aux enseignes de profiter de l’occasion et de leur donner les moyens de satisfaire leurs besoins !

Do it yourself – Leroy Merlin

* Résultats d’une enquête Cofidis menée en mars 2020 par CSA Research

**Source :  Banque de France et la Fédération des magasins de bricolage.

*** Source Ipea

*** Etude Xerfi, octobre 2020, « La dynamique post-crise du marché de l’équipement pour la maison – Renforcement  de la concurrence et nouvelles stratégies des distributeurs de meubles, décoration, électroménager, bricolage et articles pour le jardin »

Le #digital au service du #retail 🛍 et du luxe ✨(Episode 1/2)
Découvrez le 1 er épisode de mon itw 🎙 Click&Connect le podcast @cofidis_retail
➡️ Transformation digitale, #hybridation, omnicanal, e-commerce, phygital, paiement ..

http://ow.ly/PD6G50GrLrJ

#LabLuxuryandRetail

#Webinaire avec ➡️@RakutenFrance : Décuplez la fréquence d'achat et le panier moyen en touchant une nouvelle audience ✨

Load More...

Ressource

E-book | La Mode d'après Portrait robot de l'acheteur de mode premium en 2020

Newsletter

Restez informé des derniers dossiers.

Ces articles pourraient vous intéresser

Top 10 des services les plus créatifs dans le retail

Covid oblige, les retailers ont su se renouveler et imaginer de nouveaux services pour attirer les consommateurs.

90% of customers satisfied with CofidisPay

Market standard in terms of payment, customers are unanimous: fractional payment : that's a YES ! CofidisPay…

90% de satisfaction de nos solutions CofidisPay

Standard du marché en matière de paiement, les clients sont unanimes : le paiement fractionné : c'est…

Cofidis Retail
Ressources
Ebook

Les moyens de paiement dématérialisés sont de plus en plus adoptés par les consommateurs, et avec eux les nouveaux avantages pour les commerçants apparaissent. Facilité, rapidité, simplicité… pourquoi ne pas utiliser le wallet comme support au moyen de paiement et à la carte de fidélité ?

Télécharger
Cofidis Retail
Goto Top