Parlons commerce

Performance commerciale


AI ou AR ? Les deux mon capitaine !

Publié en février 2018

Pas d’hésitation : il faut investir dans les deux technologies : c’est ce qui ressort des discussions relevées autour des stands de la NRF. Avec un leitmotiv : l’expérience client enrichie par la personnalisation.

Difficile de faire le tri parmi les différentes jeunes pousses qui ont exposé lors de la NRF, mais sur l’innovation lab, Mystor-e, avec sa solution couplant intelligence artificielle et analyse prédictive a convaincu beaucoup de visiteurs. Peut-être aussi que l’enthousiasme de son charismatique jeune patron, Asaf Shapira était contagieux ! Il n’empêche : la solution est vraiment pertinente. Elle propose ni plus ni moins de transposer l’e-commerce en boutique ! Comment ?

 

« Nous équipons les magasins d’écrans intelligents. Disposés stratégiquement en rayons, ils affichent un contenu personnalisé en fonction du profil du client. Le principe est le suivant : l’écran digital est équipé d’une caméra qui « identifie » le consommateur sur certains critères (sexe, âge etc.). Puis les informations sont moulinées par des algorithmes pour aboutir à une proposition sur l’écran, et des produits susceptibles de lui correspondre »

 

 

L’idée étant, en connaissant davantage son client, de lui proposer une expérience unique et personnalisée et, au bout du compte, d’augmenter le taux de conversion en boutique. Avec, en plus, la perspective de constamment développer son business. En effet, avec le machine learning, plus le réseau utilisera la solution, plus celle-ci sera performante. Ajouter à cela le rapport d’IDC, qui souligne que d’ici 2019, 40% des retailers auront exploité l’intelligence artificielle pour leur activité, et la démonstration est faite : point de retail dans le futur sans AI.

 

“ Quand on observe la puissance de ces technologies, on ne peut qu’être optimiste pour le développement du commerce. “

 

Expérience client augmentée avec l’AR

L’AR (réalité augmentée) a elle aussi attiré les foules de professionnels. Dans le retail, celle-ci permet d’ajouter des informations sur un produit au sein d’un environnement réel. Générant ainsi une expérience client augmentée.

Démonstration avec American Eagle, qui offre la possibilité de visualiser ses vêtements sous toutes les coutures. Pour ce faire, il utilise l’application de Slyce. Le concept : offrir aux consommateurs la possibilité d’utiliser leurs téléphones mobiles pour visualiser des vêtements avant de les acheter. Par exemple, une veste portée par votre amie vous plait : vous prenez en photo via l’appli le produit et celle-ci vous propose quelque chose de rapprochant qu’elle a repéré chez American Eagle Outfitters.

C’est très ingénieux parce que cela permet au retailer de fidéliser et de capitaliser sur sa communauté. Un chiffre pour donner une idée du potentiel de cette innovation : en 2020, plus de 100 millions de personnes consommeront dans un environnement de réalité augmentée selon SAP.

Quand on observe la puissance de ces technologies, on ne peut qu’être optimiste pour le développement du commerce. Ce que confirment les experts : Levanon et Brian Nagel, analystes chez Oppenheimer & Co., prédisent que la croissance du commerce de détail en 2018 devrait dépasser celle de 4,2% enregistrée en 2017. Bonne année les retailers !


 

Ce sujet vous intéresse ? Contactez-nous pour en discuter !

Retrouvez les autres articles sur notre blog > Parlons commerce

 

 

 

Cet article vous a plu ?
Inscrivez-vous à notre newsletter !