CRM Data 
iot-experience-client

70% des distributeurs prévoient d’investir dans l’IoT d’ici 2021

« L’Internet des Objets deviendrait un carburant pour le secteur du retail », prédit SAP. Près des trois-quarts d’entre-eux* prévoient d’ailleurs d’investir dans ce domaine d’ici 2021.

En particulier dans une logique d’expérience client. Grâce à la connectivité des produits (qui amassent des données et permettent donc une grande visibilité sur leur usage), l’IoT rend possible l’interaction avec les clients en temps réel, la proposition de services ou de produits supplémentaires, y compris à leur domicile.

Avec l’arrivée des fameux boutons connectés, les Dash d’Amazon ou Izi de Chronodrive, on parle d’ailleurs de plus en plus de « home parcours client« . Grâce à ces objets connectés, internet-des-objets-experience-clientle client prépare chez lui son panier, directement depuis ses équipements électroménagers. Il confirme ensuite sa commande sur son smartphone ou sa tablette avant de la faire livrer ou de la retirer directement au drive du magasin.

Autre exemple, celui de Carrefour, avec sa mini-scanette Pikit. Concrètement, le client de l’enseigne scanne les articles qu’il souhaite ou bien dicte sa liste d’achats et Pikit envoie les informations vers le compte enregistré sur l’interface de Carrefour Drive. Il ne reste plus ensuite qu’à valider sa commande en ligne via son mobile ou son ordinateur. Une pratique qui réduit par trois le temps que les clients passent à faire leurs courses sur internet.

L’IoT est en train de réinventer le commerce et change de plus en plus la façon dont les consommateurs se comportent, ainsi que leurs attentes. Elle procure au final une expérience client où tout est connecté, partout dans le monde, et tout le temps.

Conseil

Pour un retailer, l’IoT s’inscrit comme l’une des priorités numéro 1 à mettre à l’agenda de sa roadmap pour 2017. D’autant qu’avec la transformation des produits en services, la question de la monétisation de l’Internet des Objets devient incontournable. Une nouvelle ère se dessine, celle du « paiement des Objets », dans laquelle le bouton connecté initierait lui même la transaction.

*Etude Zebra Technologies, mars 2017

Ce sujet vous intéresse ? Contactez-nous pour en discuter.

Cet article vous a plu ?
Inscrivez-vous à notre newsletter !